Comment enfin arrĂȘter de grignoter ? Je te l’explique en 5 Ă©tapes ! đŸ‘‡đŸ»

Est-ce que tu t’es dĂ©jĂ  demandĂ© comment enfin arrĂȘter de grignoter ? Mais tu as dĂ©jĂ  essayĂ© des dizaines de trucs sans y parvenir ?

📖 temps de lecture : 5 minutes

Avant d’aller plus loin, assure-toi d’avoir lu le premier article Ă  ce sujet : https://angeliquechaignat.com/pourquoi-est-ce-que-je-grignote-voici-les-5-raisons

🎙 Cet article est aussi disponible en format audio :

Comment arrĂȘter de grignoter ?

 

Pendant des annĂ©es, je me suis demandĂ©e : mais comment enfin arrĂȘter de grignoter ? J’avais l’impression de devenir folle. Comment une chose qui paraissait si simple pouvait ĂȘtre enfaite si complexe ? Si difficile Ă  atteindre ? Je finissais par croire que j’Ă©tais nulle, incapable.

Je me demandais souvent : comment cela se fait que les autres y arrivent et pas moi ? Qu’est-ce qu’ils ont de plus que moi ? Des pensĂ©es qui tournaient en boucle dans ma tĂȘte. Jusqu’Ă  ce que je comprenne. Que je comprenne oĂč Ă©tait l’erreur que je commettais encore et encore. Aujourd’hui, au travers de cet article, j’ai Ă  coeur de te partager comment enfin arrĂȘter de grignoter.

 

LES 5 ÉTAPES POUR ENFIN ARRÊTER DE GRIGNOTER

  1. Observer et prendre conscience de la situation
  2. Accepter
  3. Être indulgent
  4. Comprendre son vrai besoin
  5. Enseigner Ă  son corps
  6. Continuer d’y croire !

 

#1 Observer et prendre conscience de la situation

Sans prise de conscience, rien ne change. Et ce n’est que dans le moment prĂ©sent que tu pourras rĂ©aliser et prendre conscience de la situation. Alors la premiĂšre Ă©tape est d’observer et prendre conscience de la situation.

Et si tu lis cet article aujourd’hui, c’est que tu as rĂ©alisĂ© que tu grignotais.

Alors BRAVO ! Car c’est la premiĂšre Ă©tape pour en venir Ă  bout. Tu peux ĂȘtre trĂšs fiĂšre de toi.

 

#2 Accepter

L’Ă©tape qui demande le plus de patience et qui est bien trop souvent zappĂ©e chez beaucoup d’ĂȘtre humain. Quand on est face Ă  une situation (un problĂšme comme Albert, notre mental, veut le citer), on pense direct Ă  la solution. Comment rĂ©soudre le problĂšme ?

Mais avant mĂȘme de pouvoir trouver une solution, il faut accepter ce qui est. Sans jugement, sans critique.

Tout arrive pour une raison. Une raison que parfois on ignore, mais crois-moi, la vie s’est mieux que nous. Elle nous met sur notre chemin des expĂ©riences qui nous permettent d’Ă©voluer et de grandir pour rĂ©pondre Ă  la question : qui suis-je ?

En quelque sorte, tu peux remercier tes grignotages d’exister. Car grĂące Ă  eux, tu vas rĂ©ussir Ă  prendre conscience de quelque chose que tu ignorais jusqu’Ă  prĂ©sent.

 

#3 Être indulgent

L’indulgence envers soi mais Ă©galement envers son corps et Albert son mental.

Si aujourd’hui tu grignotes, tu n’es pas dĂ©bile, con ou incapable. C’est simplement une maniĂšre, certainement un automatisme, dont je te parle en dĂ©tail dans cet article https://angeliquechaignat.com/pourquoi-est-ce-que-je-grignote-voici-les-5-raisons, que tu as mis en place jusqu’Ă  aujourd’hui face Ă  une situation. Et t’en vouloir ne fera qu’empirer la situation.

T’en vouloir c’est comme mettre une pansement sur une plaie ouverte.

Elle ne fait que pourrir mais ne guérit jamais vraiment.

 

#4 Comprendre son vrai besoin

Qu’est-ce qu’il se cache derriĂšre ce grignotage ? Et oui ! Certainement l’Ă©tape la plus importante aprĂšs ĂȘtre passĂ© par l’acceptation.

Ton corps, ce merveilleux outil, ce merveilleux temple dans lequel tu as choisi de t’incarner ici sur Terre, te transmet tous les jours des messages. Et parfois, il choisit des moyens qu’on apprĂ©cie pas trop, mais faute de quoi. Il nous connaĂźt et il sait exactement quoi faire pour qu’on rĂ©agisse.

Comme nous vivons dans un monde oĂč l’apparence prime sur le reste, le corps a trĂšs bien compris que certaines personnes vont trĂšs vite rĂ©agir quand cela touche Ă  cet aspect-lĂ  de leur vie. Du coup, prends un instant pour te poser et rĂ©aliser une introspection.

Une introspection c’est simplement aller Ă  l’intĂ©rieur de toi. Car c’est lĂ  que toutes les rĂ©ponses s’y trouvent. C’est ton jardin, ton trĂ©sor intĂ©rieur. Car Ă  force de chercher les rĂ©ponses Ă  l’extĂ©rieur de toi, tu finis par ĂȘtre une poule sans tĂȘte qui court partout. Et tu en oublies les mots que ton coeur veut te transmettre.

 

Ton corps te parle et il serait grand temps que tu (rĂ©)apprennes Ă  l’Ă©couter.

 

Je t’invite Ă  lire cet article : comment rĂ©aliser une introspection ? Ă  venir. 

 

#5 Enseigner Ă  son corps

Comme j’aime le dire : tu es la capitaine de ton navire. Si aujourd’hui tu as enseignĂ© Ă  ton corps et ton mental d’agir de telle ou telle maniĂšre, cela veut aussi dire que tu as le pouvoir de dĂ©programmer ce mĂȘme schĂ©ma qui aujourd’hui ne te sert plus. Encore une fois, ce n’est pas bon ou mauvais. Si aujourd’hui tu as agi ainsi c’est que tu faisais de ton mieux car c’est quelque chose que tu as appris selon ton Ă©ducation, l’environnement qui t’entoure et les croyances avec lesquelles tu vis.

Alors dĂšs que tu remarques qu’un schĂ©ma (pattern) ne te sert plus, prends le temps d’enseigner Ă  ton ĂȘtre une autre maniĂšre de rĂ©agir face Ă  une situation.

 

Exemple :

À chaque fois que Julie rentrait du travail, elle s’affalait sur le canapĂ©. Paquet de chips dans une main et grignotait sans faim.

Elle remarque cette situation qui aujourd’hui ne lui convient plus. Julie, aprĂšs avoir observĂ©, acceptĂ© et s’ĂȘtre rĂ©pĂ©tĂ© C’EST OK SI AUJOURD’HUI J’AGIS AINSI, J’AI LE POUVOIR DE CHANGER va ensuite se poser et se demander quel est mon vĂ©ritable besoin la derriĂšre ?

Julie constate, qu’au travers de la nourriture, elle cherchait de l’excitation, de la stimulation. Sa sĂ©rie Netflix l’ennuyait et ne la nourrissait pas pleinement. Elle prend alors un moment pour se demander, comment elle pourrait nourrir ce besoin diffĂ©remment ? Ayant compris que les chips ne l’excitaient que quelques secondes.

Elle dĂ©couvre alors qu’au travers de la danse elle ressent cette joie et cette excitation. Ce qui nourrit son rĂ©el besoin d’expression de soi et de crĂ©ativitĂ©. Depuis, Julie ne grignote plus et elle se sent fiĂšre d’elle.

Cet exemple est un cas concret qu’on a travaillĂ© avec l’une de mes clientes.

(#6 Continuer d’y croire !)

J’ai mis cette Ă©tape entre parenthĂšse, parce que pour moi c’est logique qu’elle y figure mais une piqure de rappel ne fait pas de mal ! La vie c’est comme une grosse vague sur laquelle on apprend Ă  surfer et Ă  vivre dans l’inconfort.

Je ne te dis pas ça pour te foutre le cafard mais pour que tu prennes conscience que plus vite tu apprendras Ă  te sentir confortable et sereine dans l’inconfort, plus vite tu vivras dans la sĂ©rĂ©nitĂ©.

Il y aura toujours quelque chose. Aujourd’hui ce sont ces grignotages qui te demandent du temps et de l’Ă©nergie mais demain ça sera autre chose. La vie c’est un cycle et rien ne dure. Alors garde toujours Ă  l’esprit que ça aussi, ça passera.

Un peu de mon histoire

Il y a 5 ans quand j’ai rĂ©alisĂ© pour la premiĂšre fois que je souffrais de compulsions alimentaires, j’ai bien cru que j’allais jamais m’en sortir.

Jusqu’Ă  ce jour oĂč je me dise : mais merde ! La vie ça ne peut pas ĂȘtre ça. Je ne vivais pas, je subissais ma vie.

Alors je me suis dit : mĂȘme si cela me prendra toute une vie, plutĂŽt que de baisser les bras et de laisser cette maladie gagner, arrivera ce jour oĂč manger sera Ă  nouveau quelque chose de simple et normal.

Et finalement, aujourd’hui, tout comme je te le souhaite, j’ai rĂ©ussi Ă  dire MERCI À CE QUE J’AI TRAVERSÉ. Car sans cette maladie, sans ces troubles du comportement alimentaire, je n’aurais pas la vie que j’ai aujourd’hui et je ne serai pas la femme que je suis. En quelque sorte, mes compulsions alimentaires, ces grignotages et compagnie, m’ont aidĂ© Ă  me connaĂźtre.

Sans oublier que, grĂące Ă  cette maladie, j’en ai fait ma mission de vie et aujourd’hui j’aide les femmes qui comme moi, manger est devenu source de souffrance.

C’est pour cela que je dis souvent : Aujourd’hui tu as la chance d’apprendre Ă  te connaĂźtre au travers de ta relation avec la nourriture. Et crois-moi, c’est une belle aventure qui t’attend !

Pour aller plus loin

Atelier de groupe – samedi 25 fĂ©vrier 2023 14h – 16h

avec accĂšs au replay (le moins cher, 59 CHF)

Retrouve le dĂ©tail de chaque option iciÂ đŸ‘‰đŸŒ Objectif manger avec plaisir​

Le consulting Ă©crit

Le meilleur compromis pour avoir un audit personnalisé et individuel, à un prix ultra accessible.

(le meilleur rapport personnalisation/prix, 250 CHF)

Retrouve le dĂ©tail de chaque option iciÂ đŸ‘‰đŸŒ Objectif manger avec plaisir​

 

Cet article peut aider l’un de tes amis ?

Pense à lui partager 🧡

 

💌 Pour m’Ă©crire  contact@angeliquechaignat.com